Chaudronniers et payroliers

Les chaudronniers de la Gascogne gersoise originaires d’Auvergne

Au XV° siècle déjà, payroliers et chaudronniers venaient souvent d‘Auvergne notamment du diocèse de Saint-Flour. Ils achetaient de grosses quantités de cuivre à Villefranche de Rouergue, centre important de ce commerce (Abbé Gilbert Loubès dans Pays du Gers, cœur de la Gascogne, Pau, tome 1, 1988, p.329)

En 1701 à Manciet, Charles Geilier chaudronnier de Cézerac en Auvergne signe une procuration pour Jean Maury payrolier aussi d'Auvergne devant le notaire du lieu (AD 32, 3E 8144, à la date)

1749, à Auch, Jean Guibert marchand chaudronnier habitant du Teil en Auvergne (3E 4079 : répertoire Me Cornut f°136)

le 11 avril 1763, à Eauze, Marie Druilhet veuve … reconnaît devoir à Antoine Parlanges marchand chaudronnier natif de la province d'Auvergne... 43 livres pour cause de marchandise de cuivre utilisée aux réparations de batterie de cuisine et des chaudières à faire l'eau-de-vie ... (3E 19 587 f° 612 Me Dando)

A Eauze, 1758 le 27 mars, Pierre Berthon père chaudronnier hab village Rovier en Auvergne diocèse St Flour vend à Gérard Dupuy aussi chaudronnier hab du Couder du même diocèse la moitié de sa marchandise, un quintal et demi de cuivre ouvré neuf et vieux, plus vingt livres de cuivre jaune neuf et 15 livres mitraille, la moitié d'un paquet de poèles à frire neuves , demi quintal de fer vieux ouvré, la moitié de son cheval et des harnois dans la boutique qu'il loue à dame Luzarey (3E 19 399, f°228 v°). A Eauze encore, en 1768, mariage de Jean Lussaud marchand chaudronnier natif d'Aubeterre en Angoumois … se marie avec une jeune femme du lieu. ( 3E 19516 f°320 v°.)

En 1768, à Eauze , a lieu le mariage de Pierre Brethon chaudronnier natif de Nioudan( ?) diocèse de St Flour avec une jeune fille de la ville (3E 19437 f°394). En 1768, ses affaires progressent et il achète un immeuble à Eauze- (3E 19 516 f°329 v°). Le 5 mai 1771 naît Victor Breton fils à Pierre Brethon chaudronnier et Paule Julien ( Etat civil Eauze 5E 196).

Jacques Lapart

Chaudronnier d'Auvergne à Aire-sur-l'Adour

Le 13 Janvier 1744, Raymond MOUSSET marchand chaudronnier originaire d'Auvergne paroisse de la Selle (Celle, fusionnée en 2016 avec plusieurs villages pour former la commune de Neussargues en Pinatelle) diocèse de St Flour, fils légitime de feu Jacques MOUSSET et de Marguerite BASTIDE, à présent habitant de la ville d'Ayre depuis environ quatorze années, épousait Marguerite CAUHÉPÉ, veuve à feu LACROIX et marchande...

(AD40, Aire-sur-l'Adour GG-3 1715-1747 1 MIEC 1/2 p 352/417)

NB : Aire-sur-l'Adour, autrefois Aire ou Ayre, est une ville contigüe à Barcelonne du Gers