l'amour parental

Rencontré: un décès qui semble montrer l’amour parental touchant mais un peu extrême : le curé remarque avec indignation qu’un jeune homme n'a été enterré que 11 jours après sa mort :  

« L’an mil sept cent quatre-vingt-trois et le dix-neuvième de févriers, le corps de Dominique Carrère décédé au Condau, âgé d’environ quatorze ans, décédé dis-je le huit dans cette paroisse, a été inhumé dans le cimetière de ladite paroisse, en présence de Gérard Porterie restant en service dans cette paroisse et de Jean Darroux de Rozès, qui n’ont signé pour ne scavoir de ce requis. Cabos curé » (St-Michel de Tremblade [commune de Jegun] 5 E 666 cliché #176)

Le curé ne donne aucune raison pour le delai, sauf ce terme d'indignation « dis-je ». On peut s'imaginer ce qu'il a pensé.